Toutes à l'école Luxembourg

Toutes à l’école Luxembourg, est une association créée en 2010, qui a fait sien l’objet social de « Toutes à l’école » créée en France en 2005 et qui propose une scolarisation de haut niveau aux jeunes filles les plus démunies dans les pays émergents. Toutes à l’école Luxembourg a obtenu de la part du Ministère des Affaires étrangères et Européennes  l’agrément en tant qu’organisation non gouvernementale de développement (ONGD) à compter du 1er janvier 2015. L’association est également membre du Cercle des ONG, plateforme des ONG luxembourgeoises actives dans la solidarité internationale.

Toutes à l'école Luxembourg

Toutes à l’école Luxembourg, est une association créée en 2010, qui a fait sien l’objet social de « Toutes à l’école » créée en France en 2005 et qui propose une scolarisation de haut niveau aux jeunes filles les plus démunies dans les pays émergents. Toutes à l’école Luxembourg a obtenu de la part du Ministère des Affaires étrangères et Européennes  l’agrément en tant qu’organisation non gouvernementale de développement (ONGD) à compter du 1er janvier 2015. L’association est également membre du Cercle des ONG, plateforme des ONG luxembourgeoises actives dans la solidarité internationale.

Toutes à l'école Luxembourg favorise l'éducation et l'inclusion des jeunes filles défavorisées dans la société cambodgienne

Nos projets menés depuis Luxembourg

Toutes à l’école Luxembourg s’est donné pour mission d’accompagner les étudiantes post-bac.

Parce que le parrainage ne s’arrête pas avec le bac, nous voulons continuer à suivre nos étudiantes dans leurs études postbac et leur donner la chance de recevoir une éducation universitaire de qualité.

Nous leur donnons les outils pour accéder au métier de leur rêve et la possibilité de sortir de la pauvreté et de s’insérer dans la société. Leur volonté et leur désir d’apprendre nous surprend toujours !.

Le départ à l’université représente bien évidemment un grand changement pour les étudiantes comme pour leurs familles, et c’est pourquoi Toutes à l’Ecole les accompagne dans cette nouvelle étape de leur vie, en mettant à leur disposition le Chandara Students’ Home Sen Sok et le Chandara Students’ Home Boeung Tumpun, deux foyers pour étudiantes, des lieux sécurisés et stimulants où elles peuvent trouver du soutien et de l’encadrement, tant dans leurs études que dans leur apprentissage de la vie d’adulte.

Toutes les étudiantes qui y sont hébergées bénéficient d’une participation à leurs frais de scolarité (définie en fonction des revenus de leur famille ainsi que de leurs résultats scolaires), d’une allocation étudiante mensuelle, d’un accompagnement personnalisé et d’un soutien psychologique.

En 2021, les Foyers Chandara Students home accueillent 264 élèves qui étudient dans 23 universités différentes.
69 étudiantes sont en 3ème année, 106 en 2ème année et 89 en 1ère année d’études. Le taux de réussite de passage en année supérieure était de 95,89 % en 2020.

★264 étudiantes

○69 Promo1_Bac2018

○106 Promo2_Bac2019

○89 Promo3_2020

★95,89% des étudiantes de Promo 1_BAC 2018 ont réussi leurs examens finaux et 98,11% pour la promotion BAC 2019

★Environ 30% travaillent à mi-temps 

★90% des étudiantes ont déjà eu une expérience professionnelle

Plus de 15% s’engagent régulièrement dans des actions de bénévolat (au sein de TAE ou autres ONG)

Nos projets menés depuis Luxembourg

Plus de quinze ans après leur entrée en première année à Happy Chandara, les toutes premières élèves sont maintenant en 3ème année d’université.

Toutes à l’école Luxembourg s’est donné pour mission d’accompagner ces étudiantes post-bac.

Ce départ à l’université représente bien évidemment un grand changement pour les étudiantes comme pour leurs familles, et c’est pourquoi Toutes à l’Ecole les accompagne dans cette nouvelle étape de leur vie, que ce soit financièrement – en participant aux frais de scolarité – ou de manière plus pratique en mettant à leur disposition le Chandara Students’ Home Sen Sok et le Chandara Students’ Home Boeung Tumpun, deux foyers pour étudiantes, des lieux sécurisés et stimulants où elles peuvent trouver du soutien et de l’encadrement, tant dans leurs études que dans leur apprentissage de la vie d’adulte.

Toutes nos étudiantes y sont hébergées gratuitement et bénéficient également d’une participation à leurs frais de scolarité (définie en fonction des revenus de leur famille ainsi que de leurs résultats scolaires), d’une allocation étudiante mensuelle, d’un accompagnement personnalisé et d’un soutien psychologique.

En 2021, les Foyers Chandara Students home accueillent 266 élèves qui étudient dans 23 universités différentes.

71 étudiantes sont en 3ème année, 106 en 2ème année et 89 en 1ère année d’études. Le taux de réussite de passage en année supérieure était de 99,5% en 2020. 90% des élèves ont une expérience professionnelle dans des domaines variés.

LE CHANDARA STUDENT'S HOME SEN SOK

Situé à Sen Sok, au Nord de Phnom Penh, le Chandara Students’ Home Sen Sok est un immeuble composé de 18 chambres de 8 places, avec salle de bain privée, et dispose également d’une cuisine commune, de 2 salles informatiques ainsi que d’une bibliothèque et une salle d’études.

LE CHANDARA STUDENT'S HOME SEN SOK

Situé à Sen Sok, au Nord de Phnom Penh, le Chandara Students’ Home Sen Sok est un immeuble composé de 18 chambres de 8 places, avec salle de bain privée, et dispose également d’une cuisine commune, de 2 salles informatiques ainsi que d’une bibliothèque et une salle d’études.

La vie au foyer

Le Chandara Students’ Home a pour objectif d’accompagner les étudiantes dans leurs études et leur passage à la vie d’adulte. Pour ce faire, pas de cuisinière ou de femme de ménage : les étudiantes s’occupent elles-mêmes de la préparation de leurs repas ainsi que du ménage et de l’entretien du foyer.

Elles ont également un ‘Conseil des étudiantes’, le Bong Srey Club (Club des Grandes Soeurs) qui est l’organe de dialogue et de gestion partagée du foyer entre les étudiantes et la direction.

Si elles disposent bien entendu d’un accompagnement et d’un soutien pour leurs études (conseillers d’orientations, cours de soutien, cours d’anglais obligatoires, cours de langues – français et japonais, etc.) et d’une assistance dans leur projet professionnel et leur recherche d’emploi, le foyer met aussi à leur disposition des ateliers se concentrant plus sur leur bien-être : yoga, théâtre, danse, sport, confiance en soi.

Les étudiantes sont aussi encouragées à mener, en parallèle de leurs études, des projets solidaires au service de la communauté locale.

Elles continuent de bénéficier, comme lorsqu’elles étaient élèves au sein de Happy Chandara, d’un suivi médical et psychologique.

La vie au foyer

Le Chandara Students’ Home a pour objectif d’accompagner nos étudiantes dans leurs études et leur passage à la vie d’adulte. Pour ce faire, pas de cuisinière ou de femme de ménage : les étudiantes s’occupent elles-mêmes de la préparation de leurs repas ainsi que du ménage et de l’entretien du foyer.

Elles ont également un ‘Conseil des étudiantes’, le Bong Srey Club (Club des Grandes Soeurs) qui est l’organe de dialogue et de gestion partagée du foyer entre les étudiantes et la direction.

Si elles disposent bien entendu d’un accompagnement et d’un soutien pour leurs études (conseillers d’orientations, cours de soutien, cours d’anglais obligatoires, cours de langues – français et japonais, etc.) et disposeront d’une assistance dans leur projet professionnel et leur recherche d’emploi, le foyer met aussi à leur disposition des ateliers se concentrant plus sur leur bien-être : yoga, théâtre, danse, sport, confiance en soi.

Les étudiantes sont aussi encouragées à mener, en parallèle de leurs études, des projets solidaires au service de la communauté locale.

Les étudiantes continuent de bénéficier, comme lorsqu’elles étaient élèves au sein de Happy Chandara, d’un suivi médical et psychologique.

UN SECOND FOYER A OUVERT DÉBUT NOVEMBRE 2020

Le Chandara Students’ home Sen Sock affiche actuellement presque complet : environ 130 étudiantes y habitent et y étudient.

Pour permettre à la troisième promotion d’étudiantes de commencer leurs études supérieures dans les meilleures conditions, Toutes à l’école a décidé d’ouvrir un deuxième foyer : le Chandara Students’ Home Boeung Tumpun. Situé au Sud de Phnom Penh, il a permis d’accueillir 89 étudiantes supplémentaires en novembre 2020 et offre un lieu de vie plus proche de certaines universités basées au sud de la ville. 

Il est composé de 8 maisons chinoises comportant chacune 2 chambres de 14 places, un espace sanitaire, une cuisine commune, 3 salles informatiques, une bibliothèque, une salle d’étude et un parking deux-roues.

UN SECOND FOYER A OUVERT DÉBUT NOVEMBRE 2020

Le Chandara Students’ home affiche actuellement presque complet : environ 130 étudiantes y habitent et étudient.

Elles sont pourtant amenées à être rejointes bientôt sur les bancs de l’université par les futures bachelières de Happy Chandara : l’école affiche 100% de réussie au baccalauréat, contre 66% en moyenne au Cambodge !

Pour permettre à ces futures étudiantes de commencer leurs études supérieures dans les meilleures conditions, Toutes à l’école a donc décidé d’ouvrir un deuxième foyer : le Chandara Students’ Home Boeung Tumpun. Situé à Boeung Tumpun, au Sud de Phnom Penh, il a permis d’accueillir 89 étudiantes supplémentaires en novembre 2020 et propose un lieu plus proche de certaines universités basées au sud de la ville. 

Contrairement au premier foyer, il sera composé de 8 maisons chinoises comportant chacune 2 chambres de 14 places, un espace sanitaire, une cuisine commune, 3 salles informatiques, une bibliothèque, une salle d’étude et un parking deux-roues.

Un second internat

Il est apparu que les étudiantes venaient de régions de plus en plus éloignées de l’école Happy Chandara et la construction d’un nouvel internat s’est imposée.

La construction,  co-financée par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, a commencé en décembre 2020 et finira en décembre 2021. L’internat pourra accueillir 120 filles, élèves du secondaire en leur assurant un lieu de vie sécurisé et propice à la stimulation intellectuelle. Toutes à l’école a voulu un projet responsable et écologique.

La disposition des espaces a été réfléchie en fonction de l’orientation du soleil et du vent. 

Les espaces sont ouverts et permettent une bonne circulation de l’air et participent à réduire l’humidité très présente au Cambod

Le bâtiment est habillé de bambou et de végétal ce qui protège la structure du soleil et évite une restitution de chaleur pendant la nuit. Les eaux de pluie sont récupérées et utilisées pour l’alimentation des douches et des éviers pendant la saison des pluies, qui elles-mêmes, une fois retraitées serviront à l’alimentation des sanitaires et des plantes. Enfin le bâtiment utilisera l’énergie solaire.  

Toutes à l’école continue ainsi de briser le cycle de la pauvreté et instruit les mères de demain.

Un second internat

Après le projet du Foyer, il est apparu que les étudiantes venaient de régions de plus en plus éloignées de l’école Happy Chandara et la construction d’un nouvel internat s’est imposée.

La construction, en partie financée par la Direction de la coopération au Développement et de l’action humanitaire, a commencé en décembre 2020 et finira en décembre 2021. L’internat pourra accueillir 120 filles, élèves du secondaire en leur assurant un lieu de vie sécurisé et propice à la stimulation intellectuelle. Toutes à l’école a voulu un projet responsable et écologique.

La disposition des espaces a été réfléchie en fonction de l’orientation du soleil et du vent. 

Les espaces sont ouverts et permettent une bonne circulation de l’air et participent à réduire l’humidité très présente au Cambodge.

Le bâtiment est habillé de bambou et de végétal ce qui protège la structure du soleil et évite une restitution de chaleur pendant la nuit. Les eaux de pluie sont récupérées et utilisées pour l’alimentation des douches et des éviers pendant la saison des pluies, qui elles-mêmes, une fois retraitées serviront à l’alimentation des sanitaires et des plantes. Enfin le bâtiment utilisera l’énergie solaire.  

Toutes à l’école continue ainsi de briser le cycle de la pauvreté et instruit les mères de demain.

Faites un don

SOUTENEZ-NOUS AUJOURD'HUI ET CHANGEZ LE COURS DE LA VIE D'UNE JEUNE FILLE !